L’AGENDA DU TANGO

EN SUISSE ROMANDE ET ALENTOUR

“Chaque jour, il faut danser, fût-ce seulement par la pensée. Ce n’est pas parce qu’on est heureux qu’on danse, c’est parce qu’on danse qu’on est heureux.”

Nahman de Braslav

COVID: retour à la liberté… avec le passeport.

Des limitations subsistent sans le passeport COVID.

Evolution vaccinations CH 2021.06.20

23.06.21 – Décisions du Conseil Fédéral – Résumé des allègements entrant en vigueur le samedi 29.06.21 à 00:00.

Libres ! Longtemps que nous ne l’avions plus étés autant; sous conditions toutefois. En quelques points:

Les salles de danse peuvent rouvrir, mais leur accès sans limite demeure soumis à la présentation d’une preuve de vaccination OU de guérison (180 jours) OU d’un test antigénique rapide 48h.  Attention: un auto-test n’est pas valable.

A contrario, le masque y est obligatoire, tout comme la collecte des identités et des numéros de téléphone des participant.e.s.

Les manifestations se déroulant en intérieur sont limitées au 2/3 de leur capacité maximale mais au maximum à 250 personnes qui doivent porter obligatoirement un masque. Attention: sans certificat, on ne danse pas.

Les manifestations “privées” sont toujours jaugées à 30 personnes à l’intérieur et 50 personnes à extérieur.

Source: https://twitter.com/BR_Sprecher/status/1407670669073129474/photo/1

*   *   *

22.06.21 – Avec environ 31% de la population entièrement vaccinée, le “danger” d’une nouvelle vague semble écarté, du moins sous les formes et dans les conditions virales que nous avons connues à ce jour. Toutefois, et comme évoqué dans un passé encore récent, les certitudes acquises et les positions tranchées – que se soit dans un sens ou dans l’autre, ne semblent pas pouvoir être considérées comme une partie de la solution.

Les tangueras et tangueros sont toujours soumis au choix, pouvant apparaître comme frustrant, d’une vaccination ou d’un test comme sésame de voyage, contre la privation de libertés qu’engendre – du moins pour l’heure – la défiance envers le vaccin.

La situation est appelée à évoluer, nous dit-on. Sommes-nous au-dessus d’un volcan – provisoirement en sommeil ? Ou avons-nous atteint les rives de la Mer de la Tranquillité ? Certaines voix réclament une solution globale à l’échelle mondiale, comme ce fut le cas pour la lutte contre le paludisme, il y a de cela environ 40 ans. Ils ne semblent pas avoir été entendus…

*   *   *

ATTENTION
Les évènements annoncés dans ce site sont tous soumis aux normes sanitaires cantonales en vigueur; leurs organisateurs appliquent des mesures en respect des normes sanitaires en vigueur.

agendatango.ch est présent et se tient à disposition de toute personne ou organisation souhaitant proposer des activités dévolues à la pratique, à la connaissance ou à la promotion du tango.

MERCI DE VOTRE CONFIANCE ET DE VOTRE FIDÉLITÉ RÉITÉRÉE !

INFOS COVID PAR CANTON

GENÈVE | VAUD | FRIBOURG
VALAIS | NEUCHÂTEL | JURA

LIENS PERTINENTS

Tango in the time of COVID (réflexions de Ross Stanley, danseur de tango, à Lausanne)

COVID-19 Coronavirus Pandemic (situation mondiale de la pandémie, par pays et selon divers critères de classement)

Informations COVID-19 Suisse (situation statistique très complète de l’évolution des cas en Suisse).

NOUVEAU > COVID-19 Suisse (site dédié de l’OFSP)

RTS – Page COVID – (actualité en lien avec la pandémie)

 

LE TANGO POURQUOI ?

Beaucoup de gens viennent au tango seuls, souvent après un événement majeur de leur existence: rupture sentimentale, changement de lieu de résidence, début de vie professionnelle, départ des enfants du domicile parental.

Les motivations peuvent être diverses: la curiosité, une envie de longue date, parfois un désir de rencontre, la socialisation, l’envie de danser, de faire bouger son corps, de découvrir de nouvelles sensations.

Et nombreux restent, à cause de la musique tango ou parce qu’ils aiment la structure particulière de cette danse, ses joies et ses défis de l’improvisation, ses paradoxes apparents, son intensité.

Les couples s’y engagent également, à la recherche d’une activité partagée, d’horizons nouveaux ou renouvelés dans leur expérience “à deux”.

Une autre bonne raison – ou conséquence – qui n’est pas des moindres, à sa pratique: le tango possède des vertus préventives et palliatives reconnues dans le traitement de maladies neurodégénératives. Le tango est bon pour la santé !